Retour sur le Cercle Maintenance IAA 2022

Retrouvez-nous dans l’article RIA de décembre 2022 sur le futur de la Maintenance. Cette année, le Cercle Maintenance IAA a réuni plus de 30 industriels à Herbignac sur le site Eurial de la coopérative Agrial. A l’ordre du jour : des retours d’expérience et des échanges d’une grande richesse, des pistes d’actions en termes d’organisation, de formation et de montée en compétence de opérateurs de production (on parle ici de maintenance de premier niveau), de féminisation, de recrutement d’alternants ou encore de communication auprès des jeunes.

Vous trouverez sur cette page l'intégralité de l'article du magazine RIA, vous pouvez également cliquer sur le bouton pour télécharger le dossier sur "RIA 2022 Décembre Cercle Maintenance" en .pdf afin de le lire hors-connexion.

PRODUCTION : Les industriels se penchent sur le futur de la maintenance

Questions Problèmes Logistiques Consulting Industriel

BONNES PRATIQUES ➤

À l’occasion du rendez-vous du « Cercle Maintenance », les industriels ont travaillé sur des solutions pour préserver les compétences dans la maintenance.

Fleury Michon, Savencia, Andros, Sodebo, Lactalis… De nombreux industriels se sont donné rendez-vous fin octobre à Herbignac (Loire-Atlantique) à l’occasion de la 8e édition du « Cercle Maintenance ».

Cet événement, co-organisé par Agrial et le cabinet de conseil Artésial, a pour ambition de favoriser le partage d’expériences sur les bonnes pratiques et les dernières technologies mises en œuvre dans le domaine agroalimentaire. « L’idée à l’origine de cet événement est qu’il n’y a pas de sites industriels performants sans une maintenance efficace, explique Yvan Lebredonchel, consultant chez Artésial et cofondateur de l’événement. C’est un domaine complexe et les industriels ont tout à gagner en confrontant leurs idées ».

Un constat d’autant plus d’actualité que la maintenance est actuellement en pleine révolution tant du point de vue technique que de ses métiers.

Depuis quelques années, le recrutement dans ce domaine est en effet de plus en plus difficile. La pyramide des âges de la profession fait que les compétences se perdent peu à peu avec les départs en retraite. « C’est une problématique que nous avons identifiée dès les premières réunions du Cercle, en 2015, pointe Cécile Labarre, également co-fondatrice de l’événement et responsable des ressources humaines (RH) du groupe Agrial. L’idée était de mettre autour d’une même table des profils techniques et des responsables issus des RH.» Un concept qui a séduit les industriels de l’agroalimentaire. À partir de 2019, plusieurs objectifs ont été définis par les participants, comme renforcer l’attractivité des métiers de la maintenance, fidéliser le personnel, ou encore analyser les organisations les plus efficaces. Plusieurs groupes de travail ont été créés pour suivre ces différents points.

Retenir les savoir-faire

Lors de ce 8ème rendez-vous, un premier groupe s’est penché sur les moyens d’attirer les compétences dans ses usines. Plusieurs actions comme le recours à l’alternance, ou encore la mise en place de convention de travail avec des écoles, ont été jugées fructueuses. Fleury Michon a, de son côté, présenté une vidéo mettant en avant la maintenance de son site de Chantonnay (Vendée). Diffusée sur la plateforme YouTube, elle vise à montrer la pluralité des métiers dédiés à l’entretien et à la mise à niveau des équipements de l’usine. Parmi les idées et engagements pris par ce groupe, des liens plus réguliers avec les écoles, à partir de la 4º, devraient être mis en place.
La féminisation de la profession est également l’une des priorités, selon les participants.

Un second groupe de travail, incluant les industriels Eurial (branche laitière d’Agrial, Europe Snacks, Laïta et Fromagerie Tessier, a réfléchi au moyen de fidéliser le personnel dans les IAA. « Comparé à d’autres industries, La maintenance agroalimentaire cumule pas mal de désavantages, explique Yvan Lebredonchel. On y travaille en 3×8 et les moyens ne sont pas aussi importants que dans d’autres secteurs. Certains responsables de maintenance peuvent être tentés de s’orienter vers d’autres secteurs ».

Les discussions ont permis de mettre en avant la nécessité de moderniser le métier, notamment sur le sujet des nouvelles technologies et de l’intervention à distance.

Les entreprises vont également se pencher sur de nouvelles organisations de travail, comme la semaine de quatre jours, ou encore des horaires allégés.

Réunion 30 Industriels Discussion Futur Maintenance

Plus d’une trentaine d’industriels ont participé à l’édition 2022 du « Cercle Maintenance », organisée par Agrial et Artésial.

Miser sur le préventif

Le groupe de travail numéro trois a, quant à lui, travaillé sur les moyens pour pallier le manque de personnel en maintenance. Le spécialiste des gâteaux à partager Pâtisseries Gourmandes a décidé d’impliquer davantage ses opérateurs sur la maintenance préventive. Du côté de Fleury Michon, la planification globale du préventif va être revue pour effectuer un lissage dans le cas de plusieurs ateliers.

Enfin, la laiterie Saint-Père et le groupe Eurial veulent s’engager dans une refonte des organisations de maintenance, pour s’adapter à la réduction des effectifs. Un quatrième groupe de travail a été mis en place à l’occasion de cette édition 2022 du « Cercle Maintenance ».

Dédiés à l’usage du numérique dans les opérations de maintenance, les travaux de ce groupe ont mis en lumière la pertinence de la numérisation de la profession, notamment dans le cadre de la maintenance prédictive. « Par ailleurs, la crise du Covid a incité les industriels à se tourner vers des systèmes d’accès à distance, met en avant Yvan Lebredonchel. La tendance devrait se poursuivre dans les prochaines années ». Parmi les idées à développer, les industriels pointent une plus grande intégration de la cobotique, pour aider les opérateurs dans certaines tâches. « Ce sont des pistes intéressantes que nous allons creuser lors de nos prochains rendez-vous », conclut Cécile Labarre.

ALEXANDRE COUTO
Extrait du magazine RIA n° 850 de décembre 2022

Consultant Associé Thomas DESCAMPS

Consultant & Associé

Ingénieur de l’Ecole Centrale Paris. Précédemment chez FAURECIA en tant que resp. de production puis resp. du déploiement Lean. Il rejoint Artesial en 2010.

Avis d'expert sur la performance industrielle

L’équipe Artesial publie régulièrement des avis d’expert sur un sujet lié à l’excellence opérationnelle dans les domaines de l’agroalimentaire, la pharmacie, la cosmétique. Inscrivez-vous pour être informé(e) de ces publications !

    Découvrez les autres Articles de nos Consultants :

    La synergie du trinôme de responsables Production, Qualité, et Maintenance, et plus largement d’une équipe d’encadrement, est clé pour piloter de façon robuste un site industriel. Dans cet article, retrouvez les leviers mis en œuvre par les consultants Artésial pour favoriser cette collaboration.

    Une Supply Chain efficace s’articule essentiellement autour de 3 piliers : la connaissance de la demande, l’organisation du flux, et le pilotage de l’activité de l’entreprise aux différents horizons de temps ou S&OP.

    Dans cet article, retrouvez une présentation du parcours de formation des 3 Incontournables proposé par la cabinet Artésial Consultants, abordant simultanément les fondamentaux du Lean Management, de la Supply Chain et des 7 postures clés du Manager

    Laissez un commentaire !

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.