Avec l’accélération des changements de gammes et de références, le développement des nouveaux produits est devenu un élément clé de la compétitivité des entreprises. Sortir des nouveaux produits au plus vite et à moindre coût devient essentiel pour la compétitivité. C’est là qu’intervient le lean développement, qui en reprenant les principes du lean en production permet de chasser les pertes de temps et d’efficacité dans le processus de développement produit.

Johann FOUBERT, consultant senior

Johann Foubert, conseil lean développement nouveau produit

CONTEXTE

  • Une accélération des changements de gamme et des créations de références.
  • Le besoin de se positionner rapidement sur les marchés porteurs.
  • Une concentration des acteurs industriels.

SYMPTOMES

  • Des temps de développement nouveau produit trop longs.
  • Un manque de visibilité sur l’avancement et le coût des projets.
  • Une coordination difficile entre les différents services impliqués dans le processus.
  • Des nouveaux produits qui ne répondent pas aux attentes de volume et de rentabilité.

POTENTIEL DE GAINS

  • Le temps de développement produit.
  • L’impact de la mise au point produit sur les performances des lignes.
  • Le coût de développement produit.

 

Points clés de la démarche

Au premier abord, associer performance industrielle et développement des nouveaux produits peut paraître surprenant. Pourtant, le renouvellement et l’enrichissement permanents de la gamme impose d’en faire un élément de performance de l’entreprise, aussi bien en coût qu’en délai. Nous avons donc décliné notre savoir-faire du lean manufacturing vers le lean development.

Piloter la performance du développement produit

mesurer performance développement nouveau produitOn peut, comme pour une ligne de production, mesurer la performance du développement nouveau produit. La mesure de cette performance, son management visuel et l’identification des dysfonctionnements permettront l’amélioration continue du processus de développement produit. Quelques exemples d’indicateurs : temps passé par projet selon une typologie définie, taux de réussite, seuil de rentabilité, time to market (TTM).

Rendre visible le fonctionnement du processus de développement produit

processus développement produitChaque acteur doit avoir une vision globale du processus et des interactions avec les autres services. Cette phase doit aussi être l’occasion de travailler sur le chemin critique, d’identifier les phasage et les étapes jalons du processus. Les techniques de management visuel permettent une meilleure coordination de l’ensemble des acteurs : réunir les acteurs clés avec le bon niveau d’information afin de prendre les décisions qui s’imposent au bon moment

 

Optimiser la gestion du portefeuille projets et du plan produit

Gérer, arbitrer le portefeuille projetsSuivre l’ensemble des projets nécessite l’arbitrage et la priorisation du portefeuille projets ainsi que la construction et le suivi d’un planning ressources.

Enfin, le plan produit doit pouvoir anticiper les lancements sur les prochaines années.